Nord-est
La Sainte-Barbe

Présente pour l'essentiel dans l'est du département de la Moselle, la Sainte-Barbe possède et gère un parc occupé historiquement par des mineurs ayants droit dont le logement constitue un avantage en nature garanti par l'Agence Nationale pour la Garantie du Droit des Mineurs (ANGDM). Depuis deux ans, la Sainte-Barbe voit sa population d'anciens mineurs ayants droit passer sous la barre symbolique des 50% de l'occupation du parc et doit attirer une nouvelle clientèle.

La Sainte-Barbe

Premier bailleur du bassin de Lorraine, la Sainte-Barbe assure aujourd'hui la gestion et la rénovation de près de 13 600 logements. L'entreprise a mis en œuvre un plan d'actions destiné à optimiser ses partenariats publics afin de répondre aux nouveaux enjeux sociétaux que sont la précarité énergétique et le maintien à domicile des personnes en perte de mobilité, soit par la poursuite de l'adaptation du patrimoine, soit par la construction d'environ une quarantaine de logements neufs par an intégrant pour certains des solutions domotiques.

  • 13 588 logements gérés
  • 35 logements livrés
  • 24 logements mis en chantier
  • 81 logements cédés
  • 148 collaborateurs

www.saintebarbe-groupesni.fr

Focus sur l'activité 2015

En 2015, la Sainte-Barbe a poursuivi la mise en œuvre de son Plan stratégique du patrimoine, actualisé en 2014. Elle a cédé 81 logements, démoli 131 logements, livré 35 constructions neuves adaptées à une population de seniors et réhabilité 412 logements. Afin d'améliorer l'accessibilité des immeubles à une population vieillissante, deux premiers projets pilotes d'ascenseurs extérieurs ont été livrés en 2014 et début 2015.

Faits marquants 2015

Des logements adaptés

L'actualisation du Plan stratégique du patrimoine, validé en 2014, a confirmé la nécessité d'offrir aux locataires un parc adapté à leurs besoins tant en termes d'accessibilité que de niveau de quittance. La Sainte-Barbe poursuit son objectif de livrer chaque année une quarantaine de logements correspondants aux besoins d'une population vieillissante, soit au total 204 logements entre 2015 et 2019. Tous les nouveaux projets sont ainsi adaptés à une clientèle en perte d'autonomie, tout en préservant une possibilité d'accès à des prospects en recherche de petites surfaces.

Une réhabilitation d'envergure à Forbach

Ce projet, qui porte sur la revalorisation de 198 logements du quartier du Wiesberg, a été engagé fin 2015. Outre l'amélioration thermique, l'attractivité du bâti sera renforcée par la mise en place d'un système de production de chauffage et d'eau chaude sanitaire individuel, le traitement architectural et thermique des séchoirs associés à chaque logement ainsi que la construction d'un balcon pour chaque salle de séjour. Les premiers travaux seront réalisés au printemps 2016.

Des cessions et démolitions ciblées

Dans un environnement conjoncturel tendu, la Sainte-Barbe a cédé 81 logements et environ 128 ares de terrain de son parc Mosellan. Ces logements sont vendus pour la plupart à des primo-accédants (65% des acquéreurs) dotés d'apports personnels très faibles. Les démolitions sont, quant à elles, situées au sein des grandes cités minières des villes de Behren, Hombourg-Haut et Farébersviller, des communes en perte d'attractivité. En 2015, le programme de démolitions a été lancé sur les cités importantes : 50 démolitions à Behren, 66 à Hombourg-Haut et 6 à Farébersviller.

Perspectives 2016

L'année 2015 marque la fin des opérations de réhabilitation subventionnées par l'Agence nationale de l'habitat (Anah), qui ont permis la réhabilitation d'environ 9 500 logements. Les futurs programmes de rénovation concerneront majoritairement l'isolation thermique des bâtiments. De nouveaux projets ANRU sont à l'étude, notamment à Forbach, Hombourg-Haut et Freyming. La Sainte-Barbe s'efforcera de poursuivre l'adaptation de son patrimoine au vieillissement de ses résidents, et, plus généralement, veillera aux typologies proposées, à la performance énergétique du bâti et l'accès aux services.