Le succès du FLI

Dès 2014, le Groupe s'est associé à des investisseurs institutionnels et a créé le Fonds pour le Logement Intermédiaire (FLI) ainsi que la société AMPERE Gestion, agréée par l'AMF. Premier vecteur d'investissement servant à financer la construction de logements intermédiaires, le FLI est devenu le plus important fonds français dédié au marché résidentiel dès son premier closing, en juillet 2014. À l'issue du second closing, le 8 juillet 2015, le FLI enregistre un montant de 1,045 milliard d'euros de fonds propres, soit une capacité d'investissement de 1,8 milliard d'euros, effet de levier compris. Outre la SNI, le FLI rassemble 17 investisseurs français, acteurs majeurs de l'assurance, de l'épargne retraite, épargne salariale et prévoyance… Il atteint tous ses objectifs en termes de commandes auprès des promoteurs, de localisation des programmes et de rentabilité.

Logement intermédiaire : un besoin avéré

Si le logement social demeure une priorité, le développement d'une nouvelle offre locative pour les territoires tendus s'avère indispensable. Les pouvoirs publics ont ainsi mis en place, à l'initiative du groupe SNI et dans le cadre de la loi de finances 2014, un nouveau statut de logement : le Logement Locatif Intermédiaire (LLI). Il vise à répondre aux besoins spécifiques des ménages qui ne sont pas éligibles au parc social mais n'ont pas de ressources suffisantes pour se loger sur le marché dans les zones tendues où les loyers ont fortement augmenté ces dernières années. Le logement locatif intermédiaire remplit plusieurs critères : il s'agit de logements neufs, répondant aux dernières normes environnementales et situés en zone métropolitaine au plus près des bassins d'emplois, à des loyers plafonnés inférieurs de 15 à 20% au secteur privé. Il permet aux classes moyennes de s'installer à proximité de leur lieu de travail et offre de nouvelles solutions de mobilité aux occupants du parc social qui s'acquittent de suppléments de loyers solidarité.
Voir la plaquette sur le logement intermédiaire

Un investissement sans précédent

Le groupe SNI est engagé dans la production de 35 000 logements intermédiaires d'ici 2019. Le plan de relance a pour objectif d'accélérer la construction de logements neufs, dans les principales zones métropolitaines du territoire national. Il s'appuie sur trois structures de portage, avec une capacité globale d'investissement de 6,3 milliards d'euros :

  • un fonds d'investisseurs privés, le Fonds de Logement Intermédiaire : créé en 2014 et géré par la filiale du groupe SNI AMPERE Gestion. Il est doté d'une capacité d'investissement de 1,8 milliard d'euros pour la production de 10 000 logements (voir encadré) ;
  • un fonds d'investissement public souscrit par l'État (Agence des participations) : instauré en 2015, il est doté d'une capacité d'investissement de 2,3 milliards d'euros pour la production de 13 000 logements et est également géré par AMPERE Gestion ;
  • un programme réalisé en direct par la SNI avec le soutien de la Caisse des Dépôts, avec une capacité de 2,2 milliards d'euros pour la production de 12 000 logements.
Focus RSE

Logements locatifs intermédiaires : des programmes naturellement RSE

Les trois volets du programme d'investissement (FLI, SNI, Fonds d'État) suivent une démarche de responsabilité sociale et environnementale. Ils se caractérisent en particulier par un souci :

  • d'équilibre des territoires : l'investissement concerne uniquement les marchés à forte tension immobilière ;
  • de mixité sociale : les programmes intègrent au moins 25% de logements sociaux et le plus souvent une tranche d'accession à la propriété ;
  • de performances énergétiques : les opérations répondent aux exigences de la norme RT 2012 (sans recours aux dérogations).